Une présentatrice télé perd les eaux en plein direct !

DR
05 octobre 2017
Par Ludovic Vilain
Dans la série malaise en plein direct, les téléspectateurs de NBC ont assisté à un grand moment.

Voilà sans doute une séquence télé qui va faire une entrée remarquée dans les émissions de zapping et les bêtisiers du monde entier. Même si à première vue ce qui s’est passé en direct sur le plateau télé est passé totalement inaperçu, et pour cause. En grande professionnelle, la présentatrice n’a en effet rien laissé paraître alors qu’elle perdait les eaux pendant sa chronique, incroyable !

Nathalie Pasquarella, c’est le nom de cette héroïne des temps modernes, présentait sa chronique il y a quelques jours en direct sur la grande chaîne américaine NBC New-York. Très concentrée, elle était en train d’expliquer un changement à venir dans l’utilisation du réseau social Twitter. À savoir, l’augmentation du nombre de caractères maximum autorisé pour un tweet. Une modification qui devrait d’ailleurs plaire au président américain Donald Trump. Ce dernier est en effet complètement accroc à la messagerie instantanée et ne perd jamais l’occasion d’y faire une déclaration fracassante. Une curiosité que la jolie chroniqueuse n’a pas eu le temps d’aborder puisqu’elle a donc dû terminer vite fait bien fait son exposé. Enceinte de neuf mois, elle a en effet perdu les eaux, ce qui est normal, mais en plein direct. Incroyable !

Natalie a donc terminé sa chronique calmement avant de signaler à son équipe qu’elle était en train d’accoucher. Un des producteurs de la chaîne l’a alors accompagnée jusqu’à l’hôpital le plus proche où l’attendait son mari, très inquiet et on le comprend. Et après 13 heures de travail loin des caméras, on n’est pas dans Baby Boom après tout, Nathalie et son mari ont annoncé sur Instagram la naissance de leur fils avec une jolie photo. On prend les paris: dans 20 ans le jeune garçon fera sûrement carrière lui aussi à la télévision américaine. Avec une maman professionnelle comme la sienne, il n’y a aucun doute là-dessus.