Une femelle macaque adopte un poulet !

DR
30 août 2017
Par Ludovic Vilain
Voilà une adorable histoire qui prouve une fois de plus que nous avons sans doute beaucoup à apprendre de nos amis les bêtes.

Niv, une jeune femelle macaque noire venue d’Indonésie en mal de maternité, a adopté un poulet qu'elle pouponne depuis plus d’une semaine dans le parc safari de Ramat Gan, une banlieue de Tel-Aviv en Israël. La jeune macaque redouble de tendresse pour son enfant adoptif et fait l’admiration des visiteurs et des soigneurs. Elle n’arrête pas de cajoler, de jouer, de caresser, de faire la toilette du poulet qui se laisse faire, alors qu'il pourrait très bien s'enfuir en passant à travers les barreaux, explique Mor Porat à l'AFP, une responsable du Safari. « Ce genre de relations est rare. D'habitude, les macaques tuent et mangent parfois les poulets qui pénètrent dans leur enclos, ou ils jouent avec eux jusqu'à ce qu'ils meurent », ajoute-t-elle. Pour éviter que cela se termine mal, les responsables du parc ont séparé Niv et son bien-aimé à plumes du reste des macaques.

Seule la mère de Niv, qui est la cible de l'hostilité des autres femelles, se trouve avec eux. Comme quoi la jalousie existe aussi chez les singes comme chez les parents d’élèves ! Le poulet, dont les vétérinaires n'ont pas encore pu déterminer le sexe et qui n'a pas de nom pour l'instant, « semble très heureux de s'être trouvé une mère de substitution. La nuit, ils dorment d'ailleurs ensemble », ajoute Mor Porat. Il y a quelques mois, Niv avait déjà tenté d'adopter un autre poulet, mais celui-ci avait préféré la quitter pour être libre. Les poulets se promènent dans le parc safari, sans que personne ne sache vraiment d'où ils viennent. « Il semble que Niv, qui a quatre ans et a atteint l'âge de la maturité sexuelle, ait des difficultés à trouver un partenaire. Cela explique sans doute la fibre maternelle qu'elle exprime envers ce poulet qui joue un rôle de substitut », diagnostique Mor Porat.

Le macaque noir est inscrit sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la préservation de la nature. Peut-être que bientôt on verra des affiches dans le métro parisien pour un site de rencontres baptisé « adopte un poulet.com » !