Musique

Romeo Santos rend hommage aux mamans en direct de son sauna (Vidéo)

17 mai 2018 à 14h10 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Romeo Santos

Romeo Santos célèbre la fête des mères d’une façon très originale : en chantant l’une de ses plus belles chansons en direct de son sauna.

Romeo Santos sait comment parler aux femmes. Le roi de la Bachata le prouve encore aujourd’hui. À l’occasion de la fête des mères (le week-end dernier dans de nombreux pays et ce dimanche en France), le beau gosse de 36 ans a poussé la chansonnette. Mais pas dans n’importe quelle posture ou dans n’importe quel endroit. Sur les réseaux sociaux, l’interprète de Eres Mia a publié une vidéo dans laquelle il se trouve dans un sauna. Manque de bol pour ses admiratrices, il portait un débarquer. « Un classique pour toutes les reines en cette journée spéciale », annonce-t-il dans la légende de sa vidéo (voir ci-dessous). En cliquant sur le bouton "Play", nous pouvons ensuite l’écouter chanter le titre Amor de Madre, l’un des morceaux du groupe avec lequel il a fait ses débuts dans l’industrie musicale, à savoir le groupe Aventura. Bref, on craque ! 

La vidéo de Romeo Santos affiche d’ailleurs plus de 860 000 vues et des milliers de commentaires dans lesquels les internautes félicitent son initiative, mais aussi prestation a capella et, bien évidemment, son charme. « Cette chanson me rappelle tellement de souvenirs », « Waouh, quelle voix, une voix si unique et naturelle », « J’aime tellement cette chanson ! », « Sans aucun doute, le roi de la Bachata », ou encore « Merci, Romeo. Je t’aime ». Un certain Nicky Jam s’est aussi permis de laisser un petit commentaire pour saluer la performance de son ami : « Le roi », a-t-il simplement écrit dans les commentaires.

Un clásico para todas las reinas en su día 😘. “Amor De Madre”

Une publication partagée par Romeo Santos (@romeosantos) le

Si Romeo Santos fait l’unanimité pour célébrer les femmes et les mamans, il a récemment été censuré par Youtube pour son clip Sobredodis aux côtés d’Ozuna dont certaines images ont été jugées trop subjectives par la plateforme. Touché et très affecté par ces polémiques, le chanteur s’est emparé des réseaux sociaux pour se défendre et expliquer les paroles osées de certaines de ses chansons : « Quand j’avais 17 ans, j’ai écrit la chanson No le perdona Dios, baptisée L’avortement. Dans cette chanson, je supplie une fille de ne pas avorter de notre bébé, même si notre relation ne fonctionne pas. Je n’ai jamais vécu cette situation dans la vraie vie, mais je pensais que cela serait un thème important », commence-t-il avant d’évoquer la chanson Perjurio qu’il décrit comme étant « la perspective d’un homme et comment il pousse une femme à le rejoindre dans son lit. C’est un acte cruel de la part du personnage, mais je n’ai jamais insinué qu’il y avait un viol ».