" Mayores’" jugée « trop sexuelle » : Becky G répond à la polémique !

I am Becky G
07 décembre 2017
Par Aurélie AMCN
Les paroles de la chanson "Mayores" de Becky G sont jugées "trop sexuelles" ou "trop osée". Lassée, la chanteuse de 20 ans répond à la polémique.

Depuis 2009, Becky G a su s’imposer dans l’industrie musicale. Aujourd’hui, elle cartonne avec son dernier single Mayores. Mais malgré de nombreuses distinctions, la chanson fait polémique. Outre-Atlantique, de nombreux médias et autres internautes jugent les paroles de sa chanson dont le contenu est jugé « trop sexuel » et « trop osé », appelant même à la censure de la chanson. Touchée et lassée par toutes ces critiques, au début du mois dernier, la chanteuse de 20 ans avait alors déjà exprimé son incompréhension en affirmant que « si cela avait été Maluma ou Enrique Iglesias, personne ne leur aurait demandé de changer les paroles ». 

Aujourd’hui, à l’occasion d’un concert organisé pour la lutte contre le SIDA dans la ville de Miami, Becky G, de son vrai nom Rebecca Marie Gomez, est une nouvelle fois revenue sur la polémique de sa chanson Mayores en duo avec Bad Bunny. « C’est une chanson que les gens sont en droit d’aimer ou non. C’est juste une opinion ! », a-t-elle d’abord exprimé face à nos confrères de Telemundo. « Les pères m’envoient des vidéos de leurs filles en train de danser sur la chanson. Même les mamans et les grand-mères chantent la chanson. Pour moi, s’ils aiment la musique, c’est ça le plus important ! La polémique, c’est juste un point de vue », a-t-elle conclu.

La chanson Mayores est tellement devenue virale qu’un internaute s’est même amusé à faire danser un Père Noël dans une vidéo publiée sur la plateforme Youtube. Une mise en scène qui a beaucoup amusé les internautes qui eux ne semblent pas vouloir juger ou interpréter les paroles de la chanson de Becky G, à savoir : « J’aime quand ils me disent de la poésie au creux de l’œil pendant qu’on fait des choses grossières la nuit / J’aime les gentlemen intéressants, qui sont de bons amis, mais encore plus de bons amants (…) / Moi j’aime les hommes plus âgés, ceux qui s’appellent « Monsieur » / Ceux qui t’ouvrent la portent et t’envoient des fleurs / J’aime les grands qui ne rentrent même pas dans ma bouche / Les baisers qui me donnent et qui me rendent folle ».