Luis Fonsi et Ricky Martin: à Porto Rico avant Donald Trump !

DR
03 octobre 2017
Par Ludovic Vilain
Le président américain tarde à se rendre à Porto Rico, les artistes latinos ont donc pris les devants

Pas un jour ne passe sans que le mouvement de solidarité autour de l’île de Porto Rico nous livre de bonnes nouvelles. Et c’est plutôt rassurant après les ravages qu’a causé l’ouragan Maria sur ce territoire américain situé dans les Caraïbes. Hier, on a pu voir débarquer sur place les chanteurs Luis Fonsi et Ricky Martin, accompagnés par Nicky Jam et la superstar Chayanne. Ce «boys band latino» improvisé s'est rendu sur les lieux avant Donald Trump.

Après la catastrophe naturelle qui a frappé Porto Rico il y a quelques jours, le président américain a en effet annoncé qu’il se rendrait sur place au plus vite, mais jusqu’à présent il n’a toujours pas fait le déplacement. La polémique autour de ce voyage présidentiel ne cesse d’enfler aux États-Unis. Un peu comme chez nous en France après le passage des précédents ouragans aux Antilles. Au moment des faits, le président français était en voyage officiel en Grèce et n’avait pas écourté son séjour pour se rendre immédiatement sur les lieux de la catastrophe. Lorsqu’il a enfin mis les pieds à Saint-Martin et Saint-Barthélémy, Emmanuel Macron a été pris à partie par les habitants. La population locale lui a reproché à l’époque le manque de réaction de l’État français.

Dans le cas de Porto Rico, plutôt que d’attendre que Donald Trump se rende sur place, des stars latinos ont organisé leur propre déplacement et ont débarqué sur l’île pour apporter leur aide à la population. Ce voyage « humanitaire » exceptionnel a donc permis d’apporter de la nourriture et des médicaments aux habitants de Porto Rico à bord d’un avion mis à disposition par la compagnie aérienne Jet Blue. Du même avion, les porto ricains et la presse ont aussi eu la surprise de voir descendre Luis Fonsi, Ricky Martin, Daddy Yankee, Nicky Jam, Chayanne ou encore Gloria Estefan et son mari Emilio. Un geste fort qui marque sans doute plus les esprits que le déplacement du Président Donald Trump.