Le blanchiment du pénis : une tendance aussi bizarre que dangereuse

Pixabay
16 avril 2018
Par Aurélie Amcn
Le blanchiment de pénis est une vraie tendance. Cependant, elle inquiète les chirurgiens esthétiques. On vous explique pourquoi.

Ces messieurs ont abandonné l’agrandissement de leur pénis et optent aujourd’hui pour un blanchiment de leur sexe. Cette nouvelle tendance extrêmement étrange nous vient tout droit de Thaïlande où le Lelux Hospital est devenue le spécialiste de la pratique. Selon les responsables de la clinique, il y a à ce jour environ 20-30 client par mois prêts à débourser 650 dollars (soit un peu plus de 500 euros) pour quelques séances de lasers sur leur pénis. 

Si cette pratique est très populaire au sein de la communauté homosexuelle et LGBT du pays, elle suscite également de nombreuses réactions sur la toile, mais surtout auprès du corps médical. Et pour cause, le blanchiment de pénis nécessite l’usage de lasers ou d’acides pouvant causer des cicatrices et des infections plus ou moins importantes, mais aussi des brûlures et donc des tâches pour un résultat pas si « blanc », au final. 

D’ailleurs, le ministre de la Santé en Thaïlande n’a pas manqué de mettre en garde les hommes tentés par cette pratique. « Le blanchiment du pénis au laser n’est pas nécessaire. C’est jeter de l’argent par la fenêtre. Cela peut engendrer plus d’effets négatifs que positifs », a-t-il confié aux Britanniques de la BBC en janvier dernier. Cette pratique peut également s'appliquer aux femmes...