Insolite

Faute de détenus, les Pays-Bas sont obligés de fermer des prisons !

25 juin 2018 à 13h18 Par Maud Tambellini
Crédit photo : Flickr

Alors qu’en France, le problème de surpopulation carcérale est devenu monnaie courante ; aux Pays-Bas, ce serait plutôt l’inverse. 4000 cellules sont aujourd’hui vacantes, au point que des prisons vont fermer.

Les Pays-Bas seraient-ils le pays des Bisounours ? On peut se poser la question après avoir appris que les autorités vont devoir fermer des prisons faute de détenus à incarcérer.

Quatre centres pénitentiaires vont ainsi mettre la clé sous la porte, car l’entretien de ces bâtiments coute donc de l’argent pour rien aux contribuables. Alors comment expliquer qu’à 500 kilomètres de Paris, les lits restent vides quand chez nous, les détenus en viennent à dormir à même le sol, faute de places ?

La réponse se trouve dans une politique judiciaire différente. Les Pays-Bas ont en effet fait le pari du bracelet électronique et des peines de substitution comme des travaux d’intérêt général. De manière générale néanmoins, les chiffres de la criminalité sont en baisse dans le pays. Comme le montre les statistiques de ces dernières années.